Les chaudières : Présentation des différents types

Guide

La chaudière à fioul basse température

Le fioul est l’une des énergies les plus utilisées par les Français pour leur chauffage depuis l’évolution des chaudières. En effet, un Français sur cinq utilise ce produit comme carburant afin d’alimenter leur système de chauffage.

Permettant de réaliser davantage d’économie, la chaudière à fioul basse température est devenue la référence en termes de choix sur le marché. Plus pratique que les anciennes chaudières, elle apporte un rendement considérable, jusqu’à 100 %.

Fioul basse température, sa performance

Comme la chaudière à fioul basse température dépense moins d’énergie par rapport aux autres chaudières, elle s’avère être plus performante en matière de consommation, d’efficacité et de puissance. À l’inverse de cet appareil, certains équipements possèdent une puissance pouvant atteindre 36 kW, une valeur importante. Dotée d’un design moins imposant, cette chaudière représente un atout pour les utilisateurs puisqu’elle ne prend pas beaucoup de place chez soi et libère ainsi de l’espace.

Pour en savoir plus sur les chaudières et les autres moyens de chauffage, vous pouvez consulter le site Bouilleur qui offre des comparatifs et des présentations de chauffage à bois mais aussi de chaudières et tout autre moyen de chauffage économiques et écologiques.

L’évolution des chaudières

Avant tout, il existe 3 types de chaudières qui se distinguent grâce à l’énergie utilisée:

  • les chaudières à Bois ;

  • Les chaudières à Fioul ;

  • Les chaudières à Gaz.

Ces équipements se diffèrent par le combustible qui alimente le chauffage principal. Mais avec l’avancée technologique, ils évoluent sans cesse et deviennent de plus en plus performants.

Les chaudières bois

En tenant compte du bas prix des bûches de bois, la chaudière bois est la plus économique sur le marché actuel. Toutefois, elle nécessite une alimentation manuelle fréquente vu son manque d’automatisme. De plus, elle demande un grand espace pour stocker les rondins de bois.

Les chaudières classiques

Figurant parmi les plus anciens modèles, les chaudières classiques sont tout sauf écologiques. Elles ne sont pas du tout favorables à l’environnement à cause de l’évacuation des fumées obtenues par la combustion de l’énergie utilisée.

Les chaudières à basse température

Les chaudières à basse température sont plus performantes que les chaudières classiques avec moins d’énergies utilisées. Un utilisateur peut réaliser une économie de 10 à 15% en utilisant la chaudière à basse température à la place de celle issue des modèles classiques. Peu de combustible suffit pour ce nouveau modèle afin de tenir les pièces intérieures d’une maison au chaud. Le rapport efficacité/consommation de cet appareil dépasse donc légèrement la moyenne.

Les chaudières à condensation

Plus équipées que la chaudière à basse température, les chaudières à condensation sont les appareils les plus récents en termes de chauffage et apportent plus de performance. Ayant une fonctionnalité plus efficace, les chaudières de ce type adoptent un système mixte, la combustion et la condensation. Autrement dit, elle exploite les fumées obtenues par la combustion de l’énergie au lieu de les rejeter. On peut donc les qualifier comme une chaudière écologique.

Il est à remarquer qu’il existe des chaudières mixtes appelées aussi « chaudière hybride ou bi-énergie ». Leur particularité réside dans l’usage de deux sources d’énergie différentes, un énorme avantage pour les utilisateurs.

Conclusion et conseils

Sachez que le choix de votre chaudière devra donc se fair en fonction de votre budget et de vos attentes. Comparer les chaudières est essentielle pour que votre futur moyen de chauffage soit le plus adapté à vos besoins.

Enfin, le choix des combustibles est extrêmement important. Qu’est-ce qu’un combustible exactement ? Pour produire de la chaleur, votre chaudière utilise un combustible. Gaz naturel, électricité, fioul, bois, électricité… De nombreux combustibles sont disponibles pour chauffer votre maison.

Pour minimiser, les coûts de votre installation, il est préférable de conserver la même énergie. Cependant, il est possible de faire des travaux complémentaires pour adapter votre installation aux spécificités du combustible souhaité.

En ce qui concerne les prix, Selon une étude de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) les français paient, chaque année :

  • 811 € pour le chauffage au bois ;
  • 1415 € avec le chauffage au gaz ;
  • 1 726 € pour le chauffage électrique ;
  • 1 927 € pour le chauffage au fioul.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *