attirer l'attention des visiteurs

Un crédit personnel pour financer un apport de prêt immobilier : est-ce possible ?

Immobilier

Vous souhaitez concrétiser un projet immobilier qui vous tient à cœur, mais vous manquez d’apport pour avoir un prêt ? Vous vous demandez s’il est possible de financer un apport grâce à un crédit à la consommation ? Sachez que cela est bel et bien possible lorsque vous recourez au bon établissement financier.

Un crédit personnel  peut constituer votre apport pour un prêt immobilier

Pour accorder un prêt qui servira à financer un projet immobilier, les banques exigent généralement un apport personnel à hauteur de 10 % au minimum du prix d’achat du bien convoité. Si vous ne disposez pas d’épargne suffisante ou vous n’arrivez pas à réunir la somme auprès d’un proche, ne vous alarmez pas. Vous avez toujours la possibilité de souscrire à un crédit personnel ou au sein d’un établissement bancaire physique. La somme que vous serez en mesure d’obtenir pourra vous servir d’apport pour obtenir le crédit immobilier et mettre votre projet sur pied. Ce montant peut varier entre 200 et 75 000 €.

Par ailleurs, solliciter un emprunt pour obtenir un crédit immobilier peut sembler inapproprié. À juste titre, compte tenu des risques que présente cette approche, elle est conseillée en dernier recours, après avoir tenté d’obtenir une réduction des frais immobiliers et l’utilisation d’un produit épargne (CEL ou PEL).

Quel type de crédit conso peut constituer votre apport ?

Vous devez savoir avant tout qu’il existe deux types de crédit à la consommation, à savoir le crédit affecté et le crédit non affecté. Le premier est utilisé pour financer un bien défini. Lors de sa souscription, vous devez présenter à la banque un justificatif pour qu’elle sache à quoi le prêt servira. Elle s’assurera également que l’argent est utilisé à cet effet. Le deuxième (crédit non affecté) comprend deux types de prêt à savoir le prêt personnel et le crédit renouvelable. Vous pouvez utiliser son montant à votre bon vouloir sans justifier quoi que ce soit.

Il en ressort que le crédit non affecté peut facilement constituer votre apport de prêt immobilier. Il convient parfaitement pour vous apporter l’aide dont vous avez besoin. Toutefois, cette idée n’est pas trop conseillée du fait de la complexité liée au fonctionnement du prêt non affecté. Dans le cas du crédit renouvelable par exemple, le taux d’intérêt appliqué est révisable et peut rapidement grimper au seuil défini par la loi. Le risque de surendettement est alors très élevé.

De l’autre côté, le crédit affecté peut aussi constituer un apport, mais vous devez avoir l’aval de la banque. Cela s’avère être un frein si votre banquier ne donne pas un avis favorable. L’intérêt ici, c’est que le taux d’intérêt est faible et fixe.

Comment faire votre demande de crédit à la consommation pour financer votre apport ?

Commencez par bien définir votre projet et faire une étude complète afin de déterminer la somme dont vous aurez besoin. Calculez ensuite le montant du crédit à la consommation que vous ajouterez à votre économie (si vous en possédez) pour que votre apport atteigne 10%. Choisissez le type de crédit qui vous convient le mieux. Vous pourrez ensuite rassembler tous les documents et les pièces justificatives demandés par les établissements bancaires. Votre dossier doit être composé :

  • D’une copie de la pièce d’identité (passeport, carte d’identité) ;
  • D’un relevé d’identité bancaire ;
  • Du relevé des 3 derniers bulletins de salaire ;
  • D’un justificatif de domicile datant de 3 mois (facture d’eau ou d’électricité) ;
  • D’un document qui atteste de la nature de votre projet (cas spécifique du crédit affecté).

Vous soumettez le dossier à plusieurs établissements et ils l’étudieront pour vous faire des propositions. Avant cela, ils s’assureront que vous n’êtes pas fiché auprès de la Banque de France et que votre taux d’endettement n’excède pas la limite autorisée.

En retour, examinez attentivement chaque offre. Consultez le montant des mensualités et la durée de prêt, comparez les TAEG appliqués par chaque organisme. Pour finir, choisissez la proposition de prêt qui vous arrange puis présentez-la comme apport pour votre crédit immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *