Investir dans l’immobilier locatif en France avec la loi Pinel

Immobilier

La loi Pinel : comment fonctionne-t-elle ?

La loi Pinel, dispositif fiscal permettant d’investir dans l’immobilier tout en réduisant ses impôts, est maintenue sans changement jusqu’à fin 2022. Seul changement depuis le 1er janvier 2021, l’avantage fiscal ne s’applique plus pour les maisons individuelles.

Quelles conditions pour bénéficier du dispositif Pinel ?

Pour prétendre aux avantages de la loi Pinel, des critères concernant le bien, le propriétaire et le locataire doivent être respectés :

Le bien immobilier doit :

  • Faire partie d’un programme de construction de logements neufs
  • Être situé dans une zone dite « éligible Pinel » définie par la loi, à savoir les zones A, Abis et B1. Il s’agit de zones à forte densité humaine telles que l’Île de France, la Côte d’Azur ou bien les grandes métropoles françaises qui disposent de plus de locataires que de biens à louer
  • Être loué nu (il ne devra pas être meublé, ni faire l’objet d’une location saisonnière, type Airbnb).

Le propriétaire doit :

  • S’engager à mettre en location son bien pour une durée de 6, 9 ou 12 ans minimum
  • Respecter un plafond de loyer. Celui-ci dépend de la loi, en fonction de l’endroit où se trouve le bien (il diffère selon la zone A, Abis ou B1).
  • Il ne pourra pas investir en SCI, si celui-ci est assujetti à l’impôt sur les sociétés (IS).

Et le locataire devra respecter, quant à lui, un plafond de revenus selon la zone du bien et la composition de son foyer.

La réduction d’impôt – comment se calcule-t-elle ?

Un investisseur Pinel pourra défiscaliser chaque année 2% du montant de son investissement immobilier pendant les neuf premières années, puis 1% du montant d’achat de 9 à 12 ans.

Au total, sur six ans, il pourra donc bénéficier d’une réduction d’impôt de 12% du montant investi, 18% sur 9 ans et 21% sur 12 ans.

Cette réduction s’applique directement sur l’impôt à payer.

S’engager pour une première durée de 6 années de défiscaliser peut s’avérer plus prudent. En effet, vous pourriez vouloir revendre ou bien vouloir augmenter le loyer au terme des 6 premières années et potentiellement améliorer la rentabilité locative.

Néanmoins, il est tout à fait possible de prolonger la défiscalisation pour 3 autres années, puis encore 3 autres.

Les éléments à prendre en compte avant d’investir en loi Pinel : le saviez-vous ?

Outre la réduction d’impôt octroyée par le dispositif Pinel, celui-ci permet aussi de générer des revenus locatifs.

Cependant, ces revenus locatifs seront soumis à l’impôt, mais comment calculer le montant de l’impôt associé ?

→ Cela dépendra du régime fiscal utilisé pour défiscaliser ces revenus immobiliers (= revenus fonciers).

Pour investir en loi Pinel, il est nécessaire de se faire accompagner par les bonnes personnes ! Un conseiller en gestion de patrimoine saura vous orienter et vous guider au mieux sur votre projet en prenant en compte votre situation personnelle, fiscale, professionnelle et financière.

Dans quelle ville investir pour réussir son placement immobilier ?

Pour déterminer la ville la plus propice à un investissement, il faut tenir compte de plusieurs critères, tels que l’emplacement, le cadre de vie, l’attractivité, les commodités et les transports en commun.

L’emplacement, très important, sera à définir selon le profil de locataire ciblé. Privilégier une ville au cadre de vie agréable et attractive et dynamique, pourvue d’un réseau de transports en commun efficace, telles que Nantes, Rennes ou Toulouse.

Loi Pinel : La revanche des villes moyennes

Malgré la crise sanitaire, les prix de l’immobilier et les loyers ont continué de progresser. Les taux d’intérêts toujours plus bas, la dynamique ne faiblit donc pas.

D’autant plus vrai depuis ces derniers mois, la pierre reste le placement préféré des Français.

Mais en 2021, ce sont désormais les villes « montantes » qui ont le vent en poupe, telles que qu’Angers, Tours, Chartres, Saint-Nazaire ou Arras – des villes encore abordables où la demande locative reste forte !

Le marché immobilier se redessine : on observe un recul des grandes métropoles au profit des villes moyennes, plus abordables en termes de prix, et tout aussi attractives.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *