5 réflexes avant de réaliser l’achat d’une vigne

jardin

Tout comme de nombreux jardiniers, votre choix se portera peut-être sur une ou plusieurs vignes pour votre jardin au printemps prochain. En effet, la vigne ne demeure plus réservée aux vignobles immenses mais s’intègre peu à peu dans les jardins, potagers, vergers et terrasses de nombreux français grâce à sa robustesse, sa vivacité et ses multiples qualités. Il convient néanmoins de respecter quelques critères et généralités en fonction de votre situation géographique, de vos goûts et de vos besoins. Découvrez dans ce guide, les conseils de viticulteurs experts interrogés tels que Viticabrol pour réussir l’achat d’une vigne et sa plantation

Ajustez les quantités à votre espace et votre consommation

Contrairement à d’autres végétaux comme le kiwi, la vigne est auto-fertile. Comme ce nom l’indique, elle n’a donc pas besoin d’être plantée avec une vigne mâle ou femelle pour pousser et produire des raisins. Par contre, pour profiter d’une récolte abondante tout au long de l’été seul ou en famille, il est préférable de planter plusieurs pieds de vignes dans votre jardin. Libre à vous de varier les cépages, les couleurs et les dates de maturité pour profiter de vos fruits pendant une plus longue période. De même si vous plantez une vigne pour recouvrir un mur ou une pergola, il sera nécessaire de planter plusieurs pieds de vigne pour profiter d’un ombrage convenable grandissant et s’étoffer au fil des années.

D’un point de vue pratique, il est préférable d’espacer les plants de vigne d’1m20 à 1m50 l’un de l’autre pour leur permettre de croître correctement, que leurs racines n’entrent pas en concurrence, et que leurs feuillages ne s’entremêlent pas.

Connaissez les limites de la vigne en pot

Vous habitez en ville sans jardin mais souhaitez tout de même profiter d’excellents raisins pendant l’été. C’est possible et réalisable, il faut néanmoins adapter votre matériel, votre plantation de vigne et vos attentes à cette situation spéciale. En effet, les quantités de raisins et la vitesse de croissance de la vigne seront moins importantes en pot qu’en terre. D’autre part, il est primordial d’avoir un pot suffisamment profond pour contenir les racines de la vigne. Exit donc les jardinières et petits pots qui vont asphyxier les racines de la vigne. Enfin, procédez à des tailles adaptées en sortie d’hiver pour guider et définir la croissance de votre vigne dans cet environnement

Découvrez des cépages rares ou inconnus

Quand on évoque la vigne, on se contente souvent de parler des cépages traditionnels connus de tous (Vitis vinifera), mais il faut savoir que la vigne compte plus de 1000 variétés différentes, et qu’au sein d’un même espace, plusieurs variétés peuvent être plantées et coexister sans aucune difficulté. Profitez donc de cette chance pour varier les cépages que vous choisissez lors de l’achat d’une vigne : raisin à gros grains, raisin à petit grains, mais aussi des raisins de couleur rouge, jaune, verte, bleue ou rose, sans oublier les varités sans pépins (Danuta, Elisabeth, …). Cette pléthore de goûts, de couleurs et de tailles sera un atout pour ravir vos convives et votre famille.

Planifier la plantation au bon moment

La vigne ne se plante pas à toutes les périodes. Lors de sa première année de vie, elle est par exemple très fragile au froid, ce qui fait qu’un hiver froid avec des gelées importantes pourrait devenir fatal pour votre vigne nouvellement plantée, il est donc préférable de planter votre vigne juste après l’hiver, et après les éventuelles gelées tardives pour qu’elle puisse grandir et développer ses racines avant l’arrivée du prochain hiver. Par la suite, la vigne résiste très bien au froid surtout en France et ne sera plus autant sensible à ces variations de températures. Privilégiez donc une plantation vers Mai ou juin si vous êtes dans une région très froide, ou Mars à Avril si vous êtes dans une région tempérée, et Janvier à Mars si vous résidez dans le sud de la France.

Adaptez les variétés à votre région et climat

C’est peut-être le point majeur que tendent à oublier de nombreux jardiniers amateurs. En effet, bien que la vigne soit robuste, il n’est pas possible de planter n’importe quelle variété dans n’importe quel climat et quelques réflexions seront à réaliser avant de vous lancer dans vos achats de plants de vigne.

  • Si vous vivez dans le Nord de la France, Belgique, Suisse ou une région réputée “froide”, vous serez davantage limité dans la sélection de cépages. Compte-tenu des longs et rigoureux hivers classiques dans votre région, les raisins vont disposer de moins de temps pour pousser et arriver à maturité. Ainsi, si vous choisissez une variété tardive, celle-ci n’aura pas le temps de terminer sa croissance que l’hiver pointera déjà le bout de son nez et viendra annihiler votre récolte. Privilégiez donc des cépages précoces ou de saison (Muscat bleu, Cliton, Chasselas, Lidi, …)
  • Si vous vivez dans une région humide ou à proximité de l’eau (mer, rivière, fleuve, océan) vous serez confrontés à un autre problème : le mildiou. En effet, l’humidité inhérente à votre secteur constituera un facteur de risque dans la culture de la vigne qu’il faudra contrer. Bonne nouvelle : il existe des cépages de raisins naturellement résistants aux maladies vous évitant ainsi de devoir réaliser des traitements contraignants et polluants pour l’environnement et votre jardin. Ces variétés greffées sur des cépages américains ne seront pas affectées par ces algues ou champignons et pourront produire d’excellents raisins (Palatina, Noah, Dattier de St vallier, Isabelle, …)
  • Si vous vivez dans les autres régions ainsi que dans le Sud de la France, vous êtes avantagées par cette situation et pourrez profiter d’une gamme de choix plus large lors de l’achat de votre vigne en pépinière ou sur internet. Grâce au combo chaleur, soleil et hivers doux dont profite votre région, vous disposez des conditions idéales pour faire pousser de la vigne et déguster des raisins de tous types sans autant de contrariétés. Contrairement à d’autres, vous pouvez ainsi planter des cépages tardifs (Muscat de Hambourg, Goldberry, Italia, Zemira) avec des cépages de saisons ou précoces afin d’étaler votre récolte sur différents mois

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *