Pour quelles raisons votre achat immobilier pourrait-il être bloqué ?

Immobilier

Un achat immobilier, que ce soit dans le neuf ou l’ancien, n’est pas à prendre à la légère et le processus peut se passer avec plus ou moins de cahots. En effet, il ne s’agit pas d’une démarche quotidienne et les pièges sont nombreux. Mais au final pour quelles raisons un achat peut-il tomber à l’eau ? Débuts d’explication.

Vous avez votre projet immobilier depuis longtemps dans la tête, vous l’avez imaginé et vous voudriez le finaliser. De grosses sommes sont en jeu, comme dans toute acquisition immobilière et cet achat correspond généralement à un projet de vie bien défini.

Sachez tout d’abord qu’une opération immobilière quelle qu’elle soit, nécessite de bien réfléchir et de prendre du temps.

Votre achat peut-il être compromis ? La réponse est oui.

Des obstacles à l’achat immobilier

Tout d’abord parce que si l’on ne prend pas d’intermédiaire professionnel, l’acheteur et le vendeur, qui ne sont pas professionnels peuvent commettre des erreurs car ils ne connaissent pas toutes les lois ou ont un comportement peu adapté à la vente.

La visite et le prix dissuadent en amont

Pour avoir envie d’acheter, il faut être attiré par le logement, se projeter à l’intérieur avec ses affaires. Mais ce n’est pas tout. La salubrité des lieux est un point essentiel. Tel chauffe-eau qui coule, tel mur un peu noir : le vendeur s’y est peut-être habitué, mais vous n’en voulez pas. Soyez attentif aux pièces humides pendant la visite, faites une visite dirigée et rigoureuse. Et pensez bien qu’une contre-visite s’impose, pour voir les choses plus au clair.

Autre point qui peut faire capoter une vente : le prix. C’est souvent ce qui fait renoncer un acheteur. Le prix doit prendre en compte tous les points faibles et forts du logement, en laissant l’affect des habitants et futurs habitants de côté.

Manque de négociation

C’est un passage obligé : de nombreux points d’un achat immobilier sont soumis à la négociation (prix, date de vente, date de remise des clés…) L’acheteur doit voir certaines de ses conditions prises en compte, sans quoi il se découragera. Cela ne signifie pas que le vendeur doit tout accepter et ne pas négocier. Le mieux pour tout cela est d’avoir un intermédiaire pour mener la discussion.

Le prix immobilier retoqué par la banque

Il est possible que votre futur achat soit, en partie ou en totalité, financé par un prêt immobilier. Au moment de la signature de la promesse de vente, une condition suspensive de prêt est annotée. Si le prêt est refusé, l’acheteur peut se retirer de la promesse. Cette situation est moins exceptionnelle qu’il n’y paraît, car depuis quelques années, les conditions d’attribution de crédits immobiliers se sont durcies.

Du retard dans la date de signature de l’acte de vente

Une fois le compromis de vente signé, le vendeur ne peut se rétracter. Mais en pratique, il peut ralentir le processus, notamment en faisant traîner tel ou tel document à l’envoi chez le notaire. Il existe des recours, mais cela peut décourager un acheteur.

Les diagnostics énergétiques non fournis

Si avant de signer le compromis de vente, le vendeur ne fournit pas à l’acquéreur tous les diagnostics obligatoires, la transaction peut tomber à l’eau. On parle des diagnostics énergétiques, risques naturels et technologiques, termites, amiante, plomb, l’état de l’installation électrique et de gaz, etc. Ces analyses sont nombreuses, coûteuses et n’ont pas toutes la même durée d’expiration, ce qui explique la réticence des vendeurs.

L’acheteur peut se retirer du compromis s’il n’a pas les documents.  Pour éviter ce genre d’imprévus, nous vous conseillons de suivre l’actualité de l’immobilier sur ce site, si vous êtes en recherche actuellement d’un bien immobilier.

Votre projet immobilier capote ?

Si vous achetez un logement en état d’achèvement futur, dans un projet immobilier en cours de construction par exemple, la signature d’un contrat de réservation ne vous garantit pas que le projet ira à son terme. Pourquoi ? Parce que ces projets immobiliers fonctionnent au taux de remplissage. Certains promoteurs attendent d’avoir trouvé preneur pour les logements avant de faire construire. Vous pouvez renoncer en cours de route si cela prend trop de temps, mais vous perdez votre dépôt de garantie. Si c’est le promoteur qui stoppe tout, il doit rendre les sommes perçues.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *