Construction clés en main : les avantages et les inconvénients

Maison

Devenir propriétaire d’une maison individuelle est le rêve de chacun de nous ! Malheureusement, nous n’avons pas tous la possibilité d’assumer les travaux, ni même de les suivre. Pour passer outre cet obstacle, les contrats clés en main ont vu le jour. Ils permettent aux heureux propriétaires de déléguer les travaux de construction à un professionnel qualifié. Malgré une certaine popularité, ce type de contrat présente quelques inconvénients qui méritent réflexion.

Qu’est-ce qu’une construction de maison clé en main ?

On entend par construction clé en main, une maison individuelle neuve qu’un particulier achète à un constructeur ou un promoteur immobilier. En contrepartie, le futur acquéreur s’engage à effectuer une transaction financière ainsi qu’à signer un contrat juridique devant un notaire.

Concrètement, le nouveau propriétaire ne réalise le paiement de la totalité qu’à la remise des clés de la maison par le promoteur. Le contrat établi peut concerner la totalité ou une partie de la maison, des finitions, du terrain, de l’aménagement extérieur ainsi que des finitions fixes de décoration et celles intérieures.

Quels sont les avantages du contrat clé en main ?

Le principal avantage dans ce type de construction est de ne communiquer qu’avec un seul fournisseur. Ce dernier se charge de toutes les étapes du projet, de sa conception, à son exécution jusqu’à sa livraison. Une telle démarche permet de faciliter énormément la gestion du projet de construction.

Un autre point fort de la construction clé en main est la diversité des offres disponibles sur le marché. À chaque promoteur une offre de réalisation différente, ce qui permet à l’acquéreur d’obtenir une construction complète et personnalisée.

Comme la plupart des contrats clé en main sont forfaitaires, la majeure partie des risques causés par la construction est amortie par le fournisseur. Ce dernier est également tenu par un engagement de livrer une maison en bonne et due forme, incluant les performances habituelles concernant la bonne exécution du contrat. L’acheteur est protégé en cas de retard de livraison par exemple.

En cas de litige, c’est le fournisseur qui endosse la responsabilité. Il est d’ailleurs le seul interlocuteur du nouveau propriétaire. Force est toutefois de constater qu’avec les contrats clé en main, les litiges sont moins nombreux ou sont faciles à régler.

À l’initiative de l’acheteur, il est possible d’accélérer le projet, en commençant la construction avant même l’achèvement de la conception.

Les inconvénients d’une construction clé en main, parlons-en !

L’inconvénient majeur de ce type de contrat réside dans son manque de flexibilité. Cela se traduit par une perte totale de contrôle quant à l’évolution du projet en lui-même. Ainsi, le futur acquéreur devra fournir une description la plus détaillée possible à son fournisseur et lui faire confiance. Une fois le contrat signé, une intervention sur la construction de l’édifice n’est plus possible, pour y apporter d’éventuelles modifications.

Pour éviter de tels désagréments, il est conseillé de faire appel à un spécialiste indépendant. Ce dernier sera chargé d’aider le particulier à définir au mieux ses besoins et de le guider dans ses choix. Ce professionnel est également qualifié pour la comparaison des prix et des services entre les fournisseurs, afin de distinguer la meilleure offre possible.

Force est toutefois de mentionner que ce type de prestation n’est pas inclus dans le contrat de construction clé en main.

Enfin, il n’est pas évident, voire très compliqué de contrôler si les travaux sont correctement réalisés et si l’échéance sera respectée.

Quels sont les bons réflexes à adopter dans un contrat de construction clé en main ?

Voici une liste non exhaustive de bonnes pratiques à adopter dans un contrat de construction clé en main.

Prendre son temps pour choisir

La construction d’une maison individuelle est un projet qui se prépare en amont. Cette étape devrait être effectuée le plus tôt possible, avant le début des travaux.

La période de réflexion sert également à réunir le plus de détails possible pour décrire la maison qui convient. Cela permet d’éviter les éventuels soucis.

Communiquer avec le constructeur

Comme cité plus haut, il est difficile, voire impossible de contrôler la qualité d’exécution des travaux ainsi que le respect de l’échéancier du projet. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut prendre contact régulièrement avec le constructeur et lui demander l’autorisation de visiter le chantier, à intervalle régulier (une fois par semaine par exemple). Le but est de ne pas attendre la remise des clés pour venir sur place. Les mauvaises surprises risquent de s’accumuler.

Prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter de tomber sur les mauvais constructeurs

Bien choisir le constructeur avec qui travailler est primordial. Avant de signer le contrat, il est nécessaire de toujours vérifier sa solvabilité et son sérieux. Pour cela, il suffit de se renseigner sur l’entreprise, ses antécédents, les avis de ses anciens clients. Au mieux, le particulier peut lui demander des exemples de réalisations sur des projets similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *