Comment poser du parquet ? [Conseils 2019]

Guide

Il existe aujourd’hui plusieurs types de parquet sur le marché. Chaque type de parquet peut avoir différentes méthodes de pose selon le matériau des lames à poser. Pour avoir une petite idée sur les types et les poses les plus courants, lisez cet article. 

Les types de parquet les plus utilisés 

Parquet massif

 Il s’agit de parquets en bois noble. C’est le plus cher de tous les parquets avec une épaisseur qui arrive à 23mm. Il s’agit d’un parquet durable à vie que l’on peut peindre à son goût : vitrifié, huilé ou brut.

Ce genre de parquet peut être posé avec colle ou non.

En ce qui concerne son entretien, il faut l’entretenir à la main avec des produits spéciaux. Il faut penser à huiler ce type de parquet tous les deux ou trois ans. Pour les parquets à verni, il n’y a absolument pas d’entretien à prévoir.

Parquet stratifié

Le parquet stratifié est posé avec la méthode contrecollée. Il s’agit en effet d’une imitation de parquet qui est 10 fois moins chère que le bois massif. Son entretien et sa pose sont plus faciles surtout par rapport au parquet massif.

Vous n’avez pas besoin de colle non plus pour la pose de ce parquet, car les lamelles se collent entre elles par la méthode de clic.

Après la pose, il suffit de passer un coup de serpillère, et votre parquet est prêt à être utilisé.

Ce type de parquet se distingue par un large choix de motif grâce à son effet trompe l’œil.

Parquet en vinyle 

Il ne s’agit pas vraiment d’un parquet car il faut avoir une couche 2.5mm au minimum pour pouvoir appeler cela du parquet. Il s’agit d’une feuille de papier collée avec une couche de résine au-dessous pour lui donner de la résistance.  

Pose parquet flottant

Le parquet contrecollé

Il s’agit d’un parquet technique produit avec la fibre de bois compressée avec une lamelle de 2.5mm en chêne qui permet le collage des lames de parquets entre elle-même.

Ce type de parquet est de 15 à 20 pour cent moins chers que le parquet massif –sui nécessite la technique de collage- avec une durée de vie plus poussée que ce dernier.

Pour stabiliser ce type de parquet, il suffit de jumeler les lamelles aux rainures  jusqu’à en obtenir une surface plate et rigide. Le contrecollé est d’ailleurs plus stable que le massif surtout dans les environnements les plus humides et quand il s’agit du sol chauffant. Le parquet contrecollé est donc favorisé sur le parquet massif en chêne surtout côté thermique.

Pour effectuer une pose parquet homogène et stable, il existe trois étapes :

  • L’étape avant pose
  • La pose des  lames de parquet
  • Les finitions

Pour votre sécurité, portez les éléments suivants :

  • Des gants
  • Des lunettes de protection
  • Des genouillères
  • Des lames de parquet
  • Une sous-couche
  • Un film par vapeur
  • Une scie sauteuse
  • Les palettes pour cale
  • Un marteau spécial bois
  • Un cutter
  • Des plinthes

Pour assurer une meilleure tenue, votre parquet doit être posé sur un parquet parfaitement stable, sec et propre. Poncez ou égalisez votre sol en cas de besoin.

Vous pouvez placer un parquet flottant sur un ancien revêtement comme du carrelage ou un sol vinyle mais pas sur une moquette.

Si vous avez un sol chauffant basse température, vérifiez la comptabilité de la matière de votre parquet avant d’en acheter.

Posez les lames de parquet pendant en moins 48 heures dans la pièce pour qu’elles s’adaptent à la température de la pièce ; comme ça elle ne risquent pas de se déformer.

Avant la pose …

Avant de commencer la pose du parquet, il faut aspirer précieusement le sol. Le bois n’est pas une matière uniforme, chaque lame présente des variations et des nœuds différents.

Afin d’obtenir un meilleur jumelage, il est conseillé de mélanger les lames entre les paquets.  Vous pouvez ainsi composer un assemblage agréable.

Pour garantir un effet  visuel plus grand dans la pièce, posez les lames dans le sens de la lumière de manière à ce que son reflet donne une nuance sur le parquet.

Pour faciliter la pose, enlevez les portes. Posez un film par vapeur sur le sol pour protéger le parquet de l’humidité.

Posez  une sous-couche avant de poser le parquet.  Elle doit être posée perpendiculairement au sens de pose des lames.

Il sera mieux de placer une lame  sous les bâtis des portes. Il est indispensable de les scier en bas. Posez une lame de parquet à l’envers sur la couche. Sciez la partie basse du bâti en utilisant la lame de parquet comme guide de coupe.

La pose des lames de parquet

Posez la première lame de parquet dans un coin de la pièce. La lame doit être posée contre le mur. Ainsi les petites lamelles permettant de contre coller la deuxième rangée de lames seront placées correctement.

Assurez-vous que la dernière lame de la ligne mesure 30cm au minimum. Si ce n’est pas le cas, rééquilibrez l’effet visuel en faisant un peu de calcule de sorte d’avoir 30 cm au minimum des deux côtés.

Pensez à laisser un espace de 8 mm sur tous les côtés pour éviter que le bois s’entasse en cas de dilatation. Pour cela, posez des petites lames de 8mm sur le contour de la pièce avec un espacement de 50 cm entre elles au maximum. 

Eclipsez la deuxième lame au bout de la première. Inclinez les palettes à un angle de 30 degré à peu près pour pouvoir la contre coller facilement dans la rainure de la première. En cas de besoin, aidez-vous d’un marteau spécial bois.

Continuez la pose de votre parquet de la même façon. Pour les coins et les découpes particulières, mesurez les coupes et coupez les palettes de bois à l’aide d’une scie sauteuse.

La finition

S’il y a une partie du film par vapeur ou de la sous-couche qui déborde, coupez-les avec un cutter. Mesurez les plinthes, coupez-les et collez-les avec de la colle pour bois.

Pour plus de finition, mettez une barre de seuil à l’entrée de la pièce en prenant en considération le niveau de la porte. Le mieux et de prendre ces mesures avant d’acheter la barre pour éviter de couper le bas de la porte

Pose parquet collé

Pour poser tous types de parquet, la meilleure colle commercialisée sur le marché est la colle Pattex p 695. C’est une colle de nouvelle génération à technologie polymère sans eau qui sèche au bout de 30 minutes après la pose. Cette colle est écologique et peux fixer tous les types de parquet.

S’il y a des tâches, vous pouvez les enlever avec un chiffon propre. La colle prendra 12 heures pour sécher définitivement pour qu’on puisse marcher sur le parquet.

Comme nous l’avons déjà mentionné ci-dessus, avant de procéder à la pose, il faut qu’on s’assure que le sol soit propre et sans bosses ni usures.

Après avoir mesuré les lames, on va commencer à étaler la colle. Déposez la colle dans des petits espaces puis posez les lames bien emboitées. Vous pouvez utiliser un marteau en caoutchouc pour bien rassembler les lames.

N’oubliez pas de mettre vos petites cales de 8 mm avant de commencer le collage du parquet.

Pour les finitions, mesurez puis couper avec la scie sauteuse. Vous pouvez faire des gabarits en carton pour les utiliser en tant que repère pour les découpes particulières.

En ce qui concerne les plinthes, vous pouvez utiliser de la colle mastique pour garantir une fixation extra forte. Clouez en cas de besoin.

Pose parquet cloué

  • Lambourdes
  • Cheville à frapper
  • Bandes résilientes
  • Lames de parquet
  • Clous
  • Plinthes
  • Colle mastique
  • Vice à bois
  • Mastique
  • Scies
  • Film vapeur
  • Solives de plancher
  • Cloueuse de sol

Avant de commencer l’installation du plancher de bois :

Si vous souhaitez installer le sol vous-même, utilisez un ensemble de pistolets de scellement pour accélérer le processus. Si vous n’avez pas déjà de cloueuse à plancher, vous pouvez en louer une.

Assurez-vous d’avoir un sous-plancher acceptable: le contreplaqué CDX 20 mm est préférable et les panneaux OSB sont acceptables. Le plancher de bois CDX existant de 15 mm ou le sous-plancher de bois massif à rainures et languettes est également acceptable.

Comment procéder ?

Après avoir pris les mesures de la pièce et des lamelles à utiliser, marquez les murs pour indiquer l’emplacement des solives de plancher. Couvrez le sol avec du papier feutre.

Pour plus de solidité, placez le plancher de la bande perpendiculairement aux solives. Commencez votre mise en place  au plus long mur ininterrompu qui est perpendiculaire aux solives.

À chaque extrémité du mur, mesurez la largeur d’une lame de plancher et faites une marque. Enfoncez les clous dans les marques et étirez la ligne de maçon entre elles pour disposer la première rangée.

Les première et dernière rangées de revêtements de sol doivent être clouées à travers la face des planches.

Pour éviter de fendre les planches à face clouée, espacez les trous de manière à ce que les clous touchent une solive ou comme indiqué par le fabricant.

Placez une cale d’espacement de 8 mm contre le mur adjacent et faites glisser l’extrémité de la planche contre elle. Enfoncer des clous de plancher à travers les trous pilotes, puis percer des trous pilotes supplémentaires à travers la languette.

Faites ceci en forme de tableau. Installez les languettes et les rainures les unes dans les autres et poussez les deux planches ensemble pour obtenir des lames serrées. Clouez la planche en descendant le long de la rangée jusqu’à atteindre le mur latéral. Couper la dernière longueur à l’ajustement, en laissant un écart de dilatation de 8 mm.

Mettez le premier tableau de la nouvelle rangée en place. Placez l’extrémité contre une cale de 12 mm et placez le bord contre son voisin. Percez des trous pilotes dans les languettes, puis clouez-les et fraisez-les à travers les languettes pour maintenir les planches en place. Parcourez les rangées, une rangée à la fois.

Passez à une cloueuse de sol dès que vous le pouvez. Après avoir installé la deuxième ou la troisième rangée, vous disposerez de suffisamment de place pour installer une cloueuse à plancher entre le mur et la planche que vous installez.

Positionnez la cloueuse de sorte qu’elle enfonce un clou dans la langue du tableau, puis frappez-la avec un marteau en caoutchouc  pour tirer le clou dans la langue. Ajustez la pression d’air au besoin pour que l’ongle se plonge dans la languette.

Lorsque le revêtement de sol rencontre un comptoir dans le mur ou un obstacle similaire, coupez les coins à l’angle. Calez le morceau de sol contre l’obstacle et étalez la coupe en marquant l’endroit où le bord de l’obstacle rencontre le bord. Faites la coupe avec une scie sauteuse.

Posez toutes vos lames. Vous aurez probablement à couper la largeur des planches dans la dernière rangée pour s’adapter. Mesurez l’espace et posez toutes les planches avec un écart de dilatation de 8 mm.

Installez la plinthe pour couvrir l’espace d’expansion.

Conseils pro

Soyez prudent et portez des gants lorsque vous manipulez des pistolets de scellement de sol.

Utilisez des genouillères pour rendre l’installation plus confortable.

Les paquets de revêtements de sol ont une couleur uniforme. Si vous ne les rangez pas, vous allez créer des zones claires et sombres sur le sol. Assurez-vous de terminer le processus en organisant les joints de manière à ce qu’ils soient suffisamment décalés sur le sol.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *